* Le secret très secret *

Tout avait commencé avec une image d'ours ....










Puis il y a eu le texte de Cécile Alix qui m'a fait chavirer : de mon ours grognon, elle a fait un papi magnifique, un papi "parti", "perdu" ou "au ciel" ? Un papi qui m'a fait penser au mien, un papi qui nous a donné très envie d'en faire un livre ...

Puis il y a eu Delphine Murano des éditions Limonade qui nous a offert une place dans son catalogue et m'a permit de faire un album tout au crayon et de lâcher les amarres de mes habitudes numériques ....

Et voici notre "secret très secret" !
http://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/49/4f/54/5525321/1507-1.jpg











* Mélina *

Après avoir pris quelques chemins de traverse et fait un petit bout d'école buissonnière, Mélina arrive enfin sur mon blog …
Le texte est de la merveilleuse Alice Brière-Haquet et il est édité aux éditions desP'tits Bérets. 








  … et pour en savoir plus sur l'histoire de cet album, je vous invite à lire l'interview croisée sur le blog de La mare aux mots.

* Aux pays des rèves dorés *

Voici quelques extraits de l'album Au pays des rêves dorés, de Jeanne Taboni Miserazzi aux éditions Mic-Mac.





* Le grenier vivant *

Un petit tour chez la famille Pluche ? Voici un petit patchwork de ma participation à " 7 histoires du soir racontées par la famille Pluche" de Gérard Moncomble aux éditions Hatier :
Le grenier vivant

40 contes des mille et une nuits

Voici ma petite participation au recueil "40 contes des mille et une nuits"aux éditions Lito, sur un texte de Gudule  ...

Schéhérazade

La pomme rouge


La pomme rouge

L'enfance des possibles

Voici ma participation au joli projet "L'enfance des possibles" ... QuoiQuiQu'est-ce donc ? Pour tout savoir et admirer les jolis participations, c'est par ici ! (tout droit au fond du couloir, là ou il y a plein de lumière ...)

« Il y a toujours dans notre enfance, un moment où la porte s'ouvre et laisse entrer l'avenir. » Graham Greene 

... mes petits grabouchons sont allés se promener sur de nouveaux sentiers ...




Bienvenus à la 12ème foire aux tandems !

Les pneus sont bien gonflés, le garde-boue a été lustré et la sonnette a fait ses vocalises toute la nuit ... Un petit panier accroché au guidon pour les lunettes de soleil et la crème solaire (mais si, mais si) ; une cagette sur le porte-bagage pour la théière et le clafouti ...
Bienvenus à la 12ème foire aux tandems !
Venez vous balader, regarder, chiner, prendre une pause au bord d'un texte ou d'une image ...
Les coordonnées des auteurs et illustrateurs accompagnent chacune des participations, alors n'hésitez pas à prendre contact si une image ou un texte vous inspire !!
Belle foire à tout le monde et un grand merci à tous de m'avoir permis d'organiser un si joli rendez-vous !

************************************
Fabien Cramillet
Mail : elfaf2002@yahoo.fr
Blog : the-hier-prod.blogspot.fr

 
Tout petit
 
extrait :

Il était une fois, il y a très longtemps dans un tout petit village une jeune femme donna naissance à un enfant si petit que personne n'entendit le nouveau-né crier lors de sa première expiration. En plus de sa petite taille, l'enfant possédait un duvet, très fin et très clair, sur tout le corps si bien que sa mère, qui n'avait besoin que d'une de ses mains pour le porter, déclara que son fils était le plus doux du monde...

************************************
Charlotte Jouenne 
Mail : charlottejouenne@gmail.com
Blog : http://mesgribouillagesenimages.blogspot.fr/

Présentation :
Chaque arbre est un microcosme avec un texte qui suit l’arbre, de ses racines à sa cime, comme une excursion à la découverte de la faune qu'il abrite.

Extrait :
Chaque arbre est une île.
Une île dans l'océan de la forêt.
Et chacune de ces îles vertes abrite tout un univers.
Dans ses racines, sous la terre, de nombreux animaux passent l'hiver.
A son pied, moussu et douillet, mulots et campagnols viennent se nicher.
Sous son écorce protectrice, insectes et champignons ont élus domicile.
Dans son tronc, chaud et accueillant, l’écureuil et la martre trouvent un abri.
Sur ses branches, de jolis nids douillets où de nombreux oiseaux viennent élever leurs couvées.
Dans son feuillage, chenilles et pucerons croissent à foison.

************************************
Marie Malcles
mail : artisteaunezrouge@googlemail.com

Maman est une fée…

Présentation
Un petit texte tout doux qui dit avec des mots tendres l’amour et l’admiration d’un enfant pour sa maman…

Extrait :
Ma maman est une fée,
Mais chut, il ne faut pas le dire, c’est un secret.

Quand elle croit qu’on ne la regarde pas,
Des fois, elle semble voler,
Elle sautille avec légèreté.

Quand elle se penche sur moi,
Avec ses hauts talons rouges
On dirait un ange dont le souffle caresse mes cheveux (...)

C’est sur et certain
Ma maman est une fée,
Elle habille mes journées de soie, de joie, et de clarté,
Et dépose ma vie dans un grand éclat de rire.

Le petit mot de l'auteur :
Je recherche des illustrations douces et tendres sans être trop naïves…numériques ou traditionnelles sans préférence.N'hésitez pas à me demander le texte entier.. Bon tandem à vous ...

************************************
Valérie Zloty
ma moustachupoul

 

************************************
Tatiana Marot

Présentation :  
La vie secrète d'un doudou ... super-héros !

Extrait :
Ton doudou il est avec toi tout le temps. Quand tu te réveilles, quand tu prends ton biberon, quand tes parents te déposent à la crèche ou chez ta nounou, quand tu fais la sieste et quand, la journée finie, tu vas te coucher.
Mais quand tu dors ? Que fait ton doudou ?
Il te cuisine un petit plat ?
Il prend un bain ?
Il joue avec d’autres doudous ?
Il chante ?
Il lit tout plein de jolis livres ?

Tout ça et bien plus encore !

Ton doudou est fantastique.

************************************
Marido Viale

Gaston
 
Présentation :
calibrage : environ 3830 signes espaces compris
cible : lecteurs à partir de 7 ans
Gaston est un petit garçon timide, renfermé et complexé. L'arrivée d'une petite fille dans la classe qui s'installe à ses côtés change sa vie. Gaston se sent même pousser des ailes. Gaston serait-il amoureux ? En tout cas... Gaston prend confiance en lui.

Extrait :
Elle est restée avec moi jusqu'au soir ! Même à la cantine, elle s'est assise en face de moi. J'ai fait attention de manger bien proprement. Elle me regardait en souriant. Elle me parlait. Mais je ne comprenais rien parce que ça bourdonnait dans mes oreilles. Il y avait comme un petit nuage dans ma tête. Et je n'arrivais pas à baisser les coins de ma bouche qui se redressaient tout
Le soir j'ai eu envie de parler de Manon à maman, mais quelque chose m'en a empêché. Je l'ai gardé pour moi. Et j'ai continué à grimacer comme ça.
Maman m'a dit :
Pourquoi tu souris comme ça ?
« Ah bon je souris ? »
Et j'ai dit :
J'sais pas.
Elle a haussé les épaules.
Maman dit toujours à ses amies :
Je ne comprendrais jamais rien à Gaston ! C'est un gentil garçon, mais il est toujours perdu dans un rêve.
Le lendemain quand je suis arrivé à l'école, Mattéo parlait avec Manon, et Manon souriait à Mattéo. Alors j'ai senti arriver un gros brouillard noir qui a remplacé le nuage qui me mettait un sourire sous le nez. Et j'ai shooté dans le cartable de Barnabé qui ne m'avait rien fait mais il était juste devant mes pieds.
C'est ma Manon !
C'est ma Manon !
J'avais envie de crier, mais rien ne sortait !
Je ne veux pas la prêter !
C'est idiot comme pensée, je sais !
Mais tout le monde dit que je suis idiot.

Le petit mot de l'auteur :
Je n'ai pas d'idée précise sur le style, donc je laisse ceux qui sont intéressés par mon bout de texte me demander la suite et réaliser une page. Je veux de vrais enfants, pas d' animaux. L'ensemble doit dégager une impression de douceur. L'histoire se termine d'ailleurs sur un rêve d'avenir, mais un rêve enfantin.`
Et en bref, je veux avoir le coup de cœur pour mon Gaston qui est l'amoureux que toutes les petites filles voudraient avoir si seulement il sortait de son petit monde secret.

************************************
Viviane Gouaux
mail : gouaux.viviane@neuf.fr

Garçon l'ourson (une rencontre inattendue)
Présentation :
Il était une fois une belle mais incroyable rencontre entre un ourson tout mignon, qui répond au nom de Garçon,  et un, mais chut... Voici un avant goût de cette lecture.

Extrait :
Par un beau matin printanier et ensoleillé, Garçon l'ourson décida de partir, seul à l'aventure et de trouver un ami. Il y avait bien les abeilles qui le suivaient  toujours et lui offraient du miel. Mais Garçon l'ourson, lui,  voulait un véritable ami avec lequel il peut jouer, se rouler dans l'herbe et rire aux éclats ! Alors le voilà parti à la recherche de ce compagnon. Oh, cette amitié va se faire, pour sûr ! Mais bien plus tard... En attendant, sur sa route, Garçon va aller de surprises en désillusions avec des habitants de la forêt tous plus inquiétants les uns que les autres. Et après bien des aventures et des rencontres parfois décevantes, alors qu'il perd espoir de trouver ce bel ami, le voici, il est là devant lui, mais qui est-il donc...?!

************************************
Floriane Borel
mail : florianeborel@hotmail.fr


************************************
Anne Loyer

Ainsi parlait Barracuda

Extrait :
1. Les temps ont bien changé !
(On voit un vieux et gros poisson bougonnant dans un fauteuil en train de fumer la pipe... face à un auditoire de petits poissons)
2. C'était mieux avant... (sa fumée au dessus de sa tête fait comme des bulles)
3. Les sardines ne se laissaient pas mettre en boîte et la morue ne finissait pas en brandade !
4. Les requins avaient les dents longues et les baleines s'appelaient Mobby Dick !
5. Bref les mers étaient peuplées de vraies terreurs ! Pas des mauviettes à la chair de crabe !
6. Aujourd'hui tout a changé ! Les poissons se font paner pour être plus beaux !
7. Il paraît même que certains se font surgeler pour durer plus longtemps.
8.Tout fiche le camp mes pauvres petits.

************************************
 Marie-France Chevron 
Mail : marie-france.chevron@orange.fr
Blog : http://fees-et-geste.blogspot.fr/

Fadoli

Extrait :
Touché par les fées
 On dit
 Que le fada du village
 Je suis
 Vous me reconnaîtrez
 A ceci
 Que les gens, pressés, m’appellent
 Fadoli

************************************ 
Carine Foulon
Blog : http://lectiole.canalblog.com/ 

Présentation :
Petit Bonhomme Flocon est l'histoire d'un petit flocon qui va connaître quelques aventures enneigées avant d'arriver au pays où on ne fond jamais.
J'espère que ce conte d'hiver prendra vie de couleurs...( histoire ne va pas fondre seul sur mon ordi ^^).


Extrait :
Un soir d’hiver, sur la cime du plus haut sapin de la forêt, les épines grelottent sous une épaisse couche de neige. La famille Flocon a élu domicile sur la plus fine branche de ce grand arbre. Ils regardent le sol de la forêt, recouvert de poudre blanche, et attendent le moment d’y tomber à leur tour.

            Le père Flocon se tient sur la branche comme sur un plongeoir. Puis cette petite boule blanche s'élance et voltige dans l’air du soir. C’est le ballet aérien qui commence. Les enfants Flocon rient alors qu’ils atterrissent sur le tapis moelleux du sol blanc. Mais leur mère, là-haut, attend encore un peu : son petit bonhomme Flocon ne veut pas descendre.

            Il a peur. Il est si bien sur le grand sapin vert. La mère Flocon, emportée par le vent, le caresse avant de tomber à son tour sur le sol enneigé. [...]

************************************  
Thomas Carretero


 ************************************  
Anne Le soleil en dedans
Nananou

1 Zoé + 1 Maman = ?
 Présentation : 
Zoé a bien du mal à se décoller de sa maman et elle n'a pas du tout envie de la partager. Heureusement que Papa est là pour rappeler à Zoé qu'il sont trois, et même pourquoi pas d'avantage ?
(4260 signes)

Extrait :
Ce matin, Zoé ne trouve plus son doudou, elle a le coeur tout serré.
Elle court se coller tout près de Maman pour se faire consoler.
Heureusement qu'elle a une super maman qui lui dit tout en la câlinant :     
- Viens dans mes bras ma chérie, nous allons le chercher partout. Mais les câlins collés-serrés de Maman sont si doux que Zoé en oublie aussitôt son doudou.
- Humm... chercher quoi ma Maman que j'aime à la folie ?
Maman se tait, elle aussi adore se sentir tout prêt de sa Zoé chérie.
Plus tard dans l'après-midi, tandis que Zoé joue avec ses poupées, Maman prépare un gâteau pour le gouté.
- OH ! Mais, qu'est-ce que c'est ? C'est ton doudou tout tartiné de beurre !
- C'est pas moi, proteste aussitôt Zoé en pleurs !

************************************
Louison Nielman
Mail : plummots@orange.fr

Le chasseur de gros mots

Présentation :
Chasseur de gros mots ? Quel drôle de boulot !
Direction la cour de récréation pour se mettre au travail...
Comment s'y prend Fredo pour attraper tous ces mots?
Une histoire rigolote qui met le mot à la bouche et qui fait mouche!

Extrait :
Lucas court rejoindre ses copains sur le terrain de foot. Mais soudain, il s'arrête en route.
Il ne peut pas s'empêcher de mâchonner, à toute allure, comme un ruminant très affamé ! Il ne peut plus s'arrêter, sa bouche devient comme une machine à laver !
Sa salive mousse, mousse, mousse.
Les autres le regardent et commencent à se moquer.
-Lucas l'escargot !
Lucas bavouille, crachouille, machouille... il ne comprend rien.
Fredo revient, les bras croisés, l'air malin.
-Alors mon ami, on dirait qu'il y a du nouveau?
Lucas essaie de lui répondre, mais de grosses bulles sortent de sa bouche.
-Regardez, dit Tristan Cépamarran, en pointant son doigt vers le ciel.

************************************
Roxane Tilman
Mail : rtilman7@gmail.com

Extrait :
Quand Maude la petite taupe sortit de sa galerie souterraine, elle heurta quelque chose de dur.
- Aïe ! Quelle est cette chose qui bouche mon entrée ? se demanda-t-elle
Elle toucha l'objet de ses petites pattes, mordit dedans et faillit se casser les dents.
- Berk! Ch'est dur! Ch'est pas bon !
Il faut dire que myope comme elle était, elle n'y voyait pas grand chose. L'objet était petit, elle le tenait facilement dans ses pattes. Quand elle appuya dessus, il fit clic-clac.
- Oh ! C'est rigolo.
Elle recommença : clic-clac, clic-clac, clic-clac.
- Salut Maude, dit Odon le hérisson qui passait par-là. Tu veux devenir photographe ?
C'était donc ça ! Maude tenait dans ses pattes un vieil appareil photo. Sans savoir comment s'en servir, elle l'aimait déjà beaucoup.
- Et pourquoi pas ?
Elle retourna dans la galerie pour annoncer la nouvelle aux autres petites taupes.
- Je vais devenir photographe.
- Tu n'y penses pas, dit Tapioca. Tu n'y vois rien. Alors, comment veux-tu prendre de bonnes photos ?
- J'apprendrai, rétorqua Maude
- C'est de la folie, dit Pili-Pili. Tu vas perdre ton temps et le nôtre aussi. Il y a tellement de choses à faire dans la galerie.
- J'apprendrai, répéta la petite taupe bornée

 ************************************
Emilie - soif de ailleurs
Mail : soifdeailleurs@gmail.com>


************************************
Eva Kopp

Suzette, la moufette".

Extrait :
"Suzette était une adorable petite moufette avec une magnifique double rayure blanche sur le dos. Chaque matin, elle brossait consciencieusement son poil noir brillant et mettait une fleur dans sa frange. N’importe quelle autre moufette aurait tout de suite remarqué qu’elle était particulièrement jolie. N’importe quelle autre moufette mais pas les autres animaux du bois.
Ils ne pouvaient pas, dira-t-on, la sentir.
Véritablement.
Elle sentait horriblement mauvais. Et le mot horrible n’est pas assez fort. À chacun de ses pas, les fleurs fanaient, les arbustes perdaient leurs feuilles, les escargots rentraient dans leur coquille et les hérissons en perdaient leurs épines.
Un jour, tous les animaux de la forêt se réunirent pour lui parler..."

************************************
Valérie Weishar Giuliani
Mail : valy.giuliani@sfr.fr
Blog : http://desetoilesetdesours.blogspot.com
http://desetoilesetdesours.pagesperso-orange.fr/topic/index.html

Le grand voyage 
 
Extrait :
Bandit (le chien), Biscotte (le cochon d’inde) et Bob (le poisson dans son aquarium rond) rêvent depuis bien longtemps de faire un grand voyage. Un voyage de par le monde. Seulement ils n’ont pas de voiture.
- Comment allons nous faire ? demande Biscotte.
- Ne t’inquiète pas, il y a le vélo. Bob, je t’installe dans le panier devant, et toi Biscotte tu iras sur les valises à l’arrière.
- Youpi, c’est parti.
Chacun s’affaire de son côté et fait sa valise. Il ne faut rien oublier. La crème solaire, les lunettes de soleil, une doudoune, le bonnet, un tee-shirt, le pyjama, le doudou et surtout l’appareil photo.
2
- Quel sera notre itinéraire ? s’inquiète Bob.
Bandit ouvre grand la carte du monde.
- Nous irons d’abord à Paris, puis nous remonterons vers le nord pour ensuite aller vers l’Est et nous reviendrons par les Etats-Unis.
Biscotte applaudit à tout rompre.
- Bravo, bravo, ce sera merveilleux.
3
 Les voilà fin prêts. Malheureusement il s’est mis à pleuvoir.
Pas de problème ! Bandit est un fameux bricoleur, il accroche un parapluie au vélo pour les protéger un peu. Ils peuvent partir. 

************************************ 
Olivier Balt
Mail : olibalt@gmail.com

Kokeshis de Noël

Présentation :
Alors que tout pourrait être morose avec l'arrivée de l'hiver, Juliette prend ses crayons pour réchauffer le coeur de son quartier en distribuant, tel le père Noël, de merveilleuses Kokeshis...

Extrait :
"[...] Comme elle pensait à tout cela, elle souhaitait que tous ses amis et voisins en fassent autant : « pas de tristesse, c’est pour demain, le retour du beau temps » ! Et Noël arrivant, elle eut une idée. Ni une, ni deux… comme les lutins, elle se mit au travail.
Assise à l’écart, à sa table d’artiste, Juliette aimait passer du temps : à dessiner, à décorer et à perfectionner ses petits trésors. Elle dessina longtemps et souvent, au retour de l’école ou avant d’y partir, après le bain du soir, emmitouflée dans son peignoir. L’inspiration était là. La joie de s’exprimer et de partager lui réchauffait le cœur et les pensées.
Le bouquet multicolore de crayons éclairait sa feuille blanche d’idées rayonnantes et de sentiments chaleureux. Comme dessinant avec des fleurs du printemps, elle prenait une tige, humait la verte, la jaune ou la rose, crayonnait quelque peu, puis délicatement la replaçait en son vase. Ses dessins recelaient la fraîcheur de la rosée matinale, le parfum des cerisiers en fleurs, l’éclat étourdissant des primevères après la neige[…]
Sur sa table, s’empilaient et se dressaient de magnifiques poupées japonaises, aux kimonos fleuris et aux coiffures travaillées. […]"
 ************************************

Elie La Fée
 ************************************ 
Nine
Mail : nine.bubb@gmail.com

Présentation :
Ceci est un extrait de mon conte africain fantastique « Isaac l'enfant sage » qui traite des problèmes du manque d'eau sur des terres arides et de comment un jeune enfant sage ramène la vie et la joie dans son village.
Extrait :
« Cheval ! S'écria Isaac, digne animal de Kaksala,
Je t'ai choisi il y à longtemps car tu étais le plus haut et le plus rapide du troupeau !
J'ai besoin à présent de toi ! Je dois monter jusqu'au ciel rendre visite à la princesse. »
« Et que puis-je faire, mon seigneur ? Demanda le cheval stupéfait,
Je ne possède ni les cuisses de la grenouille ni les ailes du marabout pour voler! »
« Alors tu devras t'étirer, mon ami. Étire donc tes pattes, étire donc ton cou :
Tout ce que tu pourras ! Allonge-toi, pour amener ton maître là ou il ne peut aller ! »
Et le cheval perplexe commença à étirer les pattes, et le cou, et même les oreilles.
Lentement, toujours vers le haut, le cheval de Kaksala grandissait à vue d’œil.
Ses pattes se faisaient plus minces, son large cou plus long, plus fin,
Et petit à petit, en étirant tout son corps comme un élastique,
Le cheval de Kaksala, tel un fil de fer tendu,
Parvint à atteindre le ciel et à toucher les nues.

 ************************************
Stéphanie Guerineau
Mail : kitanae@hotmail.com

Le tissu rouge
 
Présentation : Les animaux de la mer ont une bien drôle de surprise ce matin. Un grand tissu rouge flotte à la surface de l'eau ! Voile de planche à voile, parachute, tapis volant ?
Vous n'y êtes pas du tout ! Texte amusant et chute je l'espère inattendue :)
Extrait :Aujourd’hui, dans la mer, règne la plus grande agitation.
Hector, le petit poisson a trouvé un immense drap rouge flottant à la surface, et les habitants de la mer y vont de leur petite explication.
-          Moi, je crois que c’est une voile d’une planche à voile, dit Azalée l’étoile de mer.
-          Mais non, une voile de planche à voile, c’est pas comme ça, dit Gaëtan le goéland qui s’est joint à la conversation et a l’habitude de voir des planches à voile.
-          Peut-être un parachute ? suppose Babeth la crevette.
-          Mmm mmm, répond Gaëtan en secouant la tête. Un parachute, il y aurait des fils.
-          C’est un tapis volant s’exclame Lina l’huître qui rêve parfois de s’envoler loin de son rocher.
-          Un tapis volant reprend en cœur le banc de thons les yeux brillants d’envie
Et d’un seul coup d’un seul ils se ruent sur le tapis « Direction l’île de Ré’ ; « Emmène-moi au milieu de la mer » « Je veux aller jouer avec les tortues » crient-ils à tue-tête.
 ************************************
Marie-pierre Ianiro
Mail : aimepays@msn.com
Blog : http:// www.auteur-a-toute-heure.eklablog.com

Pestilance de La Démonière, belle Sorcière aux doigts crochus
 
Présentation :
Pestilance de La Démonière est toute fière : elle vient de réussir le concours de sorcière professionnelle, niveau 2. Pour fêter ça, elle se rend à une fébosse party où elle y rencontre son futur partenaire. Elle le croit parfait pour devenir son sorcier maudit… certes, il lui fera une cohorte de treize enfants plus terribles les uns que les autres… elle est donc comblée . Mais au bout de cent trente années, elle découvre que son sorcier n’est pas du tout celui qu’il prétend être. C’est le choc : en fait, au lieu d’avoir tous les défauts des sorciers, il a toutes les qualités d’un prince charmant… effarant !!!

Extrait :
Pestilance de la Démonière était enfin une vraie sorcière. Elle venait d’être reçue au concours de sorcière professionnelle, niveau 2. Le concours en comportait trois :
le C, niveau commun des sorcières : Cafouillage, Caquetage
le B, Baragouinage, Baratin, Bagou et Boniment
et enfin le niveau A, qui était réservé à l’élite des sorcières : Accession, Arrivée, Avènement, Achèvement, Aboutissement, Accomplissement, Apothéose.
Là, on était tout en haut. Mais cela ne l’intéressait nullement, car il y avait beaucoup trop de responsabilités et beaucoup trop d’heures de travail, de réunions de sorcières, de congrès et de meetings et Pestilance, elle, ne voulait pas de tout cela. Elle pensait que le deuxième niveau, le niveau B – B comme Bagou – lui suffisait amplement.

 ************************************
Lu Mignon
Mail : solinet.sandra@gmail.com

Présentation :
Je donne le début : " Depuis quelque temps, Lui et moi ne sommes plus bons-amis. Parce que Lui, arrive toujours sans prévenir........"
 

 ************************************
Anne Rossi
Site : http://chroniquescastelplatypus.blogspot.fr/
Contact via le site.

Les Super-Pingouins
L'attaque des araignées charbonneuses

Présentation :
Public : à partir de 5 ans. Genre : supers-héros animaux, action. Thèmes : Noël, pingouins, sabres lasers, araignées, Père Fouettard, hélicoptère vs rennes. Nombre de signes: 8863 signes.
Pitch : En cette veille de Noël, les Supers-Pingouins ouvrent l’œil: les Araignées Charbonneuses du Père Fouettard pourraient bien tenter de gâcher la fête. Mais ils ont leurs sabres lasers... et leur astuce, pour se défendre.

Extrait :
Durant ce temps, Mergule, qui s'est accordé un petit somme réparateur dans la réserve, ouvre un œil. Son instinct l'avertit qu'il se trame quelque chose de suspect. Il se redresse et, dans l'obscurité, voit des fils ramper en direction des jouets pas encore emballés. Aussitôt, le doyen des pingouins, complètement réveillé, saute sur ses palmes et sort son sabre laser. La lumière jaune de l'arme éclaire les longs filaments qui se déploient à travers la pièce. D'un coup de laser, il tente de trancher la plus proche de lui, mais le rayon rebondit sur la matière élastique, gluante.
« Pétard, elles ont fait des progrès depuis la dernière fois », marmonne-t-il. Au même instant, un autre fil s'enroule autour de ses palmes et le fait tomber. Il a juste le temps d'attraper une trompette au passage, dans la pile de jouet la plus proche, avant de se retrouver complètement ficelé. Dans un dernier effort, il souffle de tous ses poumons dans l'instrument. 
 
 ************************************
 Léa
Mail : leadegirn@gmail.com
Blog : http://leadegirn.com/jeunesse

Galipette, l'araignée artiste
 

Présentation :
Galipette veut gagner le concours de la plus belle toile. Seulement voilà : son style est loin d'être traditionnel ! Aidée par sa grand-mère Violette, elle va travailler dur pour tenter de convaincre les autres que sa façon de tisser les toiles est tout un art !
*
Des araignées avec écharpes et chapeaux, des toiles aux allures de grandes œuvres (tour Eiffel, Joconde...), un coin de jardin ou de grenier pour faire travailler l'araignée artiste... Je cherche des illustrations légères pour ce texte à la fois drôle et poétique !


************************************

Myriam Djait-Frolla
Mail :spacefif@hotmail.com

Quand je serai grande, je serai artiste,
comme ma maman.
Extrait :
Ma maman, elle est artiste. Elle fait les beaux dessins qui sont sur les livres !
Et moi quand je serai grande, je serai aussi une une grande artiste...
Mais voilà, je ne sais pas quelle artiste je serai !

Alors je cherche...
Peut-être pâtissière, allez hop, direction la cuisine.
Je vais faire un beau gâteau.
farine, œufs, lait et chocolat.
Mais voilà, il y a beaucoup plus de farine partout sur la table que dans mon saladier...
Et maman, ben elle n'est pas contente du tout !

Je ne serai pas pâtissière.

Alors, peut-être que je serai styliste ! Allez hop, je vais dans ma chambre, je vais faire de mes vêtements
de nouveaux habits à la mode.
Paire de ciseaux, un mètre et des rubans...
C'est super chouette de faire du découpage sur des vêtements, moi j'aime bien ça !
Maman, elle n'a pas aimé du tout...

Bon alors, je ne serai pas pâtissière, ni styliste !

************************************
Zoé Crevette
Mail : zoecrevette@hotmail.fr

 ************************************
Véronique Cauchy
 
Mon nom vous est totalement inconnu? Faites un tour sur mon blog: http://veronique-cauchy-auteur-jeunesse.blogspot.fr
Ensuite, contactez-moi par mail: veronique.cauchy@laposte.net pour plus d'informations sur ce projet.

Présentation :
Mon projet se compose d'une série d'actuellement 5 textes, 5 aventures de qui, de quoi?
... D'une araignée, mes amis! (Sauf pour thérapie, illustrateurs arachnophobes s'abstenir!)
Elle ne souhaite qu'une chose dans la vie, cette araignée: couler des jours paisibles dans sa cabane abandonnée. Pourtant, au fil des aventures, des intrus de tout poil s'immiscent dans son sweet home. Le tout écrit dans la joie avec humour!
Nous pourrons travailler ces textes comme un recueil, ou choisir de les proposer séparément, comme une mini série. Chaque cas implique une mise en place différente des illustrations. (Et un nombre différent aussi!)

Petit extrait (début de "la rentrée de l'Araignée"):
 
L'Araignée vivait dans une cabane abandonnée au milieu de la forêt. Alors qu'elle musardait, elle fut dérangée par des cris provenant du dehors.
- Qui vient troubler la tranquillité de mon cabanon? maugréa-t-elle.
Prudente, elle quitta sa toile et se réfugia dans un trou entre les planches d'où elle avait une vue panoramique.
Deux jeunes garçons approchaient.
- Regarde, une cabane abandonnée! s'écria le premier.
- Allons-y! déclara le second.
- Crénom d'une pie! pesta l'Araignée.

*************************************
Julie Delarue
Mail : contact(at)juliadelarue.com
Nom de l'illustration : Dans ma tête, il y a...


*************************************
ArcEnCiel 
Présentation :
Texte court, poétique plus que narratif, portant sur la transformation de la tristesse.
Extrait:  
J’aperçois des reflets sur la neige : les rayons du soleil, petit à petit, la transforment.
Devant moi fleurissent des couleurs, variées et discrètes, comme l’arc en ciel après la pluie.
J’avance prudemment.
Un pas après l’autre.

*************************************
Kristell clerc

Transparence des âges

Chapitre I Au cœur de l’hiver

Une vielle dame était là, sage, âme posée près de la cheminée, dans un corps velouté de pensées chaudronnées. Emmaillotée comme un nouveau né, dans un châle rayé et doré, elle attendait, vieille qui veille, son petit fils. C’était Noël, on ne sait plus quel jour, mais il neigeait à gros flocons.

Vieille grand-mère était belle. Elle rayonnait quelque chose de nourrissant, elle chantait dans son sourire. Elle aurait voulu danser dans cette attente, mais son corps était bien fatigué. Alors seule son âme dansait sur les pétales lumineux que jetait ses yeux et sur les lèvres nourrissantes que fessait naître son sourire.

Grand mère était une de ces femmes qui n’ont plus de noms, car elle représente l’Universel, l’Eternité.  Comme ce grain de sable qui a parcouru le désert pour arriver à la mer, puis a naviguer dans tous les océans pour retourner au désert. Elle a fait de nombreuse escale, elle n’est pas lasse, elle enlace tout et a tout à offrir.

Grand mère, est grande, comme le cœur de Dieu.
Grand mère, c’est une mère, comme l’Unique qui nous nourrit.

Grand mère attendait son petit fils, tachée d’impatience joyeuse, ses bras crépitait au coin du feu de pouvoir d’ici peu embrasser ce bel être.

Grand père, debout au coin du poêle dans la cuisine, cuisinait de bonnes choses. Les odeurs n’arrêtaient pas de se marier, danser et chanter au dessus du feu de bois. C’était une vraie fête pour
les narines et les papilles de la pièce s’en réjouissaient d’avance.

Dehors, il neigeait. C’était une fin d’après midi d'un hiver bien avancé et tous les animaux qui dormaient depuis quelques semaines déjà. Pourtant on distinguait ici et là, encore, des petits yeux curieux de la moindre activité, nichés dans des petits coins de chaleur bien entretenu. 

Victor, petit fils de grand-mère, arrivait dans l’écharpe, confortablement porté par son papa, heureux d’être bercé au plus près du souffle de l’être père. Victor était un enfant plein, plein du vide qu’il y’avait en lui et où la vie pouvait danser sans entrave. Victor, était nourrit de nombreuses attentions et en avant dans le monde. Il suivait des yeux le paysage, se régalant des moindres sapins enneigés et guettant le moindre animal, des petits yeux que l’hiver aurait laissé éveillé.

*************************************
Amelie / Mademoiselle Lychee
Mail : mlle_lychee@yahoo.fr

Présentation :
Je suis directrice artistique en agence de publicité, mais je suis surtout passionnée a côté de ca par l'illustration et je souhaiterai en faire mon travail a temps plein plus tard ! Ayant fait majoritairement de l'illustration pour la pub et le digital, je souhaiterai me lancer dans l'édition jeunesse, me faire connaitre et monter  quelques beaux projets avec de chouettes auteurs et j'espère trouver des opportunités par ici !


*************************************


************************************* 
Claire Dublé-Verger
Mail : claire.duble-verger@neuf.fr

Une, deux, trois, cerises !

Extrait :

1
Ornella et Josefa habitent une grande maison jaune au milieu de la campagne. Avec elles vivent des locataires, et tout le monde s'entend bien. Des chansons et des éclats de rires y résonnent du matin au soir.

2
Pourtant Ornella est un peu fée et un peu ogresse. Elle est charmante et horrible à la fois. Un jour généreuse, un autre cruelle.
Derrière la maison elle a planté un cerisier dont elle est très fière. Elle en prend grand soin. Grâce à la magie d'Ornella, été comme hiver l'arbre est couvert de fruits : des petits, des moyens et de très gros fruits, d'énormes cerises grosses comme des melons. Ce sont les cerises personnelles d'Ornella !

Claire Dublé-Verger
Mail : claire.duble-verger@neuf.fr
************************************* 
 Nathalie Mossmann
Mail : Nathalie.mossmann@gmail.com

Césarine et le petit fantôme
Présentation :
Dans une jolie maison à la campagne, une famille emménage. Césarine, la benjamine, va vite s’apercevoir que quelque chose est anormal. Bruits dans le grenier, dans sa chambre… Césarine est terrifiée ! Mais personne ne la croit, et surtout pas ses deux frères ! Un matin, la fillette découvre dans son placard une petite chaussette sur laquelle est brodé le prénom d'Elliot. Intriguée, Césarine va surmonter ses peurs et se lancer à la recherche de son propriétaire. Une véritable enquête commence au sein de la maison familiale. Elle va finir par piéger un tout jeune fantôme en plein apprentissage qui est terrifié par les humains. Au fil du temps, et en cachette du reste de la famille, Elliot et Césarine vont devenir les meilleurs amis du monde.  
Mais un jour, il leur faudra se séparer.
Césarine et le petit fantôme, la mort dans l’âme, vont conclure un pacte...

 Nathalie Mossmann 
Mail : Nathalie.mossmann@gmail.com

*************************************
Fabienne
 Présentation : 
1400 signes / à partir de 2-3 ans. 
À longueur de journée, Marion râle, grogne, ronchonne, Marion dit non. Maman finit par hausser le ton, ce qui ne plaît pas du tout à Marion… Comment faire pour amadouer ce petit dragon grognon ? Un texte autour de la relation mère-fille qui fait la part belle aux émotions de l'enfance. 

Extrait :
Connaissez-vous Marion Grognon ?
C’est celle qui râluche le matin sous l’édredon :
Non, je ne veux pas me lever !

Connaissez-vous Marion Ronchon ?
C’est celle qui grimace sous le gant plein de savon :
Non, je ne veux pas me laver !

Connaissez-vous Marion Bougon ?
C’est celle qui rouspète devant le miroir :
Non, je ne veux pas mettre de pantalon !

Pour attendrir sa petite fille, Maman a tout essayé : les bisous dans le cou, les chatouilles et les mots doux. Rien n’y fait.
Du matin au soir, Marion peste et proteste comme un cochon.


*************************************
Eleonora De Pieri
eleo.depieri@gmail.com 
 *************************************
Marie-Hélène
Mail : latetedanslesmots[at]free.fr
Blog : http://dumotalafeuille.blogspot.com
Présentation :

C'est un défi que je lance car ce texte est assez particulier. Pour chaque page, il y a 2 points de vue : ce que vit Théo dans la réalité et ce qu'imagine Théo (texte en italique)

Résumé : Isabelle, la petite sœur de Théo, est malade et ne doit pas sortir. La maman de Théo l’envoie chercher les médicaments à la pharmacie qui est un peu loin de la maison. Qu’à cela ne tienne, Théo s'y rendre en vélo. Mais comme d’habitude, Théo se laisse emporter par son imagination.

Extrait
1.
Théo entrebâille la porte de sa chambre. Ouf sauvé, le docteur est parti.
Le jeune page Théodran, caché derrière une tapisserie, observe la reine et le magicien qui discutent à voix basse. Alors que ce dernier quitte la salle, la reine se retourne brusquement et fixe la cachette de Théodran. Le page frissonne : comment a-t-elle deviné où il se cachait ?
2.- Théo, veux-tu me rendre un service ? demande Maman. Il faudrait que tu ailles à la pharmacie me chercher les médicaments pour ta petite soeur. Isabelle est trop malade pour que je la sorte. Voici l’ordonnance.
- Approche Théodran, dit la reine de sa douce voix. J’ai une mission à te confier. Théodran s’avance prudemment.
- La princesse Isabelle a été empoisonnée. Seule une sorcière peut la sauver. Trouves-en une, qu’elle te donne une potion de guérison. Dépêche-toi, les heures d’Isabelle sont comptées.





 *************************************
Céline Monchoux 


 *************************************
Aurélie Kramer
Mail : aurelia.f@hotmail.fr 
 
Juliette et le prince maudit 
 
Extrait :
Juliette n’avait pas beaucoup d’amis, juste Quentin et Nina, ses deux meilleurs amis, et ça lui suffisait amplement. Elle n’aimait pas beaucoup l’école mais elle adorait le moment où ils en rentraient tous les trois. Elle y serait allée juste pour vivre ce petit moment ; lorsque la journée de travail est finie et que l’on sait qu’on va pouvoir enfin s’amuser et se détendre. Juliette était souvent toute seule à la maison à cette heure-là. Alors comme ils habitaient tous les trois le même quartier, ils pouvaient traîner un peu avant de rentrer. L’été, ils grimpaient le long du mur en pierre de M. Gauthier, dans la rue de Barcelone. De là, ils agrippaient une branche du cerisier, et piquaient quelques fruits pour aller les grignoter ensuite dans le jardin de Nina. 
 
Présentation :
Quand Juliette, une petite fille comme les autres, rentre de l’école avec ses amis, elle s’arrête souvent au musée pour rêver et discuter avec Louis le gardien. Mais un soir où elle observait son tableau préféré, elle se retrouve malgré elle absorbée dans celui-ci. Que faire alors pour en sortir et pourquoi elle ? Une histoire d’amour et d’amitié…

*************************************

*************************************

Chloé Millet

Un doux parfum de scandale

Présentation :
Texte pour mini-roman jeunesse (7-11 ans)
(3 503 mots/19 971 signes)
Synopsis : Le professeur Doux-dingue et ses assistants viennent de créer une formule révolutionnaire qui rend les enfants sages comme des images ! L’industrielle Béa Labeille se frotte les mains : « Un doux parfum de scandale » connaît un succès commercial immédiat ! Ce parfum est un véritable produit miracle pour tous les parents qui rêvent d’enfants obéissants… jusqu’au jour où les effets secondaires de la formule commencent à se faire ressentir.

Extrait (le tout début du texte) : Dans le laboratoire du professeur Doux-dingue, tout le monde s’affairait. Aujourd’hui était un jour important – très important même – car on allait enfin tester la formule que le professeur et toute son équipe avaient mise au point, après des mois et des mois de recherche. Tout était fin prêt. On avait aligné méticuleusement tout un assortiment de flacons sur une grande table. Il y en avait de toutes les tailles (des grands, des moyens et des petits), de toutes les formes (des longs, des fins ou des flacons en forme de ballon), et de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Il y en avait des bleu comme un ciel de printemps, des rouge vif, des jaune bouton d’or, mais aussi des vert tendre, des couleur lilas, des rose clair ou des rose foncé, sans oublier des orange tournesol. Certaines formules faisaient des bulles, d’autres pétillaient et l’une d’entre elle faisait même de la fumée ! [...]

*************************************
Marie Pagoulatos

Le cadeau de Théo
 
Présentation :

1922 signes, destinée aux 3/5 ans.
Théo fête son anniversaire. Il aimerait tant avoir le robot de ses rêves ! L'après-midi se passe, et sans même le savoir, le petit garçon va faire une partie de cache-cache avec son jouet si convoité...mais finira t-il par le trouver ?

Extrait :
 
Aujourd'hui c'est un jour important, car Théo a quatre ans. Il a invité sa famille et ses amis à venir fêter avec lui cet heureux événement.
Maman a préparé un énorme gâteau au chocolat, et dans un coin de la pièce, un gros tas de cadeaux s'entasse déjà.
Théo, trop occupé à souffler ses bougies, ne remarque pas que l'un de ses paquets remue derrière lui.
Il gigote tellement, qu'il fini par basculer et s'ouvrir complètement. Un petit robot en sort, mais Théo ne voit rien du tout car il est déjà dehors à jouer au chamboule tout.
Tout le monde s'amuse dans le jardin, tandis que le robot fait des bêtises dans la maison. Il avance tout seul, se cogne partout, et casse même le gros vase du salon.


 *************************************
Jeanne Boyer

Pas de ça ici !


Présentation :

Décor : la ville de Paris (et la banquise).
Résumé : un chat essaie désespérément de trouver un endroit tranquille et se fait chasser de partout.
Thème : l’apprentissage de la propreté.
Âge : dès 2 ans.


Synopsis :
Au début, on voit le chat sortir d’un appartement, descendre un escalier et aller dans la rue. Il s’accroupit près d’un arrêt de bus, mais une vieille dame le chasse : « Pas de ça ici ! »
Le chat se rend dans un square et grimpe dans un arbre. Un écureuil, en train d’astiquer ses noisettes, le surprend : « Pas de ça ici ! »
Le chat descend dans le métro. Un gang de rats s’en prend à lui : « Pas de ça ici ! »
Le chat monte tout en haut de la tour Eiffel : un aigle, en train de nourrir ses petits dans son nid, l’invective : « Pas de ça ici ! »
Le chat, de plus en plus embêté, saute dans la Seine. Un poisson maître d’école, suivi de tous ses petits élèves, l’interrompt : « Pas de ça ici ! »
Désespéré, le chat monte sur un bateau et s’en va. Le bateau le mène jusqu’à la banquise. Là, le chat se croit enfin tranquille. Il descend du bateau et s’accroupit sur la glace. Mais une baleine sort de l’eau : « Pas de ça ici ! »
Le chat finit par rentrer chez lui (on le voit remonter les escaliers du début). Il entre dans l’appartement et, n’y tenant plus, s’accroupit sur le parquet.
Un enfant se penche alors vers lui et le soulève : « Mais enfin, mon Pinpin, c’est pas là, tu sais bien ! »
Le petit garçon emmène le chat sur sa litière : « Toi, c’est dans ta litière. Et moi, sur mon petit pot. Voilà, c’est comme ça ! »
On voit l’enfant sur son pot et le chat sur sa litière.


 *************************************

Calhaloü
calhalou.camille@laposte.net
http://calhalou.ultra-book.com/book


 *************************************

Mathegui
les auteurs désireux de me contacter peuvent le faire par facebook sous le nom de 
Marie-Hélène Goral,ou en m'écrivant à l'adresse mail suivante:


 *************************************

Dyane Suib

Des chiffres plein la tête

« Quand le Zéro sort du chapeau sa bouche ouverte gobe tout le reste ». Lou fixe sa mère avec de gros yeux. Elle lui invente une histoire pour qu'elle comprenne ses multiplications. Elle est gentille sa maman, et son zéro est vraiment beau ! Ses bonnes joues sont toutes roses et son regard bleu est merveilleux ! 0 encore 0 ! Ils sont très fort ces petits filous !
Et quand le Un s'amène enfin, il disparaît, laisse le copain ! Lou admire le nouveau dessin de « 1 » si fin que de profil, on ne le distingue plus ! Il se dégonfle devant tous ses autres amis ! Ce grand timide n'a rien d'un bout en-train ! Elle rit de la mimique de sa mère qui change de voix pour ce coquin.
C'est vraiment plus drôle d'apprendre ainsi, mais les chiffres se mélangent et tournoient dans sa tête.
Lou arrivera-t-elle à connaître ses multiplications jusqu'à cinq ?

Le petit mot de l'auteur :
L'univers que j'imagine est plein de couleur et de chiffres à l'allure bizarre pour familiariser les enfants avec les chiffres d'ordinaire si rébarbatifs et surtout les multiplications. Des multiplications qui suivent l'évolution des dessins de la maman. Le zéro pourrait avoir une grande bouche et le Un être si fin qu'il disparaît facilement. La petite fille pourrait imaginer les personnages en chiffre dans sa tête.

 *************************************

Alice Lefort
http://alicelefort.ultra-book.com/ (romans graphiques)
http://chocomim.blogspot.fr/ (illustrations jeunesses et croquis divers) 

 *************************************

Anthony

Le petit mot de l'illustrateur :
Je m'appelle Anthony, et je suis dessinateur, depuis toujours je crois. :) J'ai été directeur artistique dans des sociétés de jeux vidéo durant 15 ans. Ainsi qu'illustrateur de personnages, créatures et autres décors, pour ces mêmes sociétés. Ce travail de designer, concepteur de mondes pour le jeu vidéo, m'a permis d'explorer
différents styles graphiques, différentes approches pour répondre au besoin spécifiques de chaque jeux.
Ces jeux étaient destinés aux enfants, aux adolescents ou aux adultes. Aujourd'hui j'aspire plus que jamais à dessiner. Je travaillais uniquement avec mon ordinateur et ma palette graphique depuis de nombreuses années, mais je me suis remis à l'illustration traditionnelle il y a de cela 2 ans. Quel plaisir que de retrouver les pinceaux, les encres, le papier.
Je viens tout juste de me mettre à mon compte en tant qu'illustrateur – graphiste.
J'ai un projet de bande dessinée en cours que je soumettrais d'ici quelques semaines aux éditeurs.
Et je rêve à présent d'illustrer des livres pour enfants! Histoire de les lires à mes enfants! :)
Je vous laisse découvrir mes univers, mes styles graphiques dans les liens suivants:

En espérant que mes illustrations vous inspireront, au point de vouloir entamer une collaboration avec moi. :)

 *************************************

Sandrine Frigout

La baignoire a disparu !

Présentation :
 En voilà une histoire ! Papa ours veut prendre un bain, mais la baignoire a disparu !
« Elle n'a pas pu nous laisser quand même !? »
Avec maman ours et les deux oursons, il mène l'enquête et retrouve sa trace. Un course-poursuite
s'engage à travers la ville ...

Extrait :
Papa ours aime prendre des bains chauds. Aujourd'hui, il ne travaille pas. Il a tout son temps. Il
prend son peignoir, une serviette moelleuse et va dans la salle d'eau :
OH NON !!
Maman accourt … et crie à son tour ! Leurs deux oursons se précipitent. Que se passe-t-il ?.....
Oooooh ! La baignoire !! Elle a disparu ! A sa place, il y a un trou et du vieux carrelage décoloré.
Les oursons sautent de joie. Youpi, ils n'auront plus de bain ! Papa ours n'est pas d'accord :
Elle ne peut pas être bien loin ! Il faut la retrouver !
On cherche derrière les portes, dans les placards, sous les tapis.
Elle regarde peut-être la télévision ?
Elle prend peut-être son petit déjeuner ?
Elle dort peut-être dans le lit des Oursons ?
On va voir. Mais non, on ne la trouve pas.

 *************************************

Blandine Brunet-Gougat
bricolesetmalices@laposte.net
http://les-mots-en-l-air.blogspot.fr/

Texte :
Se balancer sur les ailes du vent
S’envoler dans les nuages
Rêver

Courir à en perdre haleine
Parcourir le monde à grandes enjambées
Vivre

Marcher à pas de géant
Comme sur des échasses au long cou
Voir

Chanter à tue-tête et tutoyer les anges
Sauter dans la marelle du ciel
Aimer

Rire à gorge déployée, comme un fou
En une cascade rafraîchissante
Respirer

Se lover dans la chaleur de l’autre
S’enfouir dans les plumes des oiseaux
Dormir

Frotter sa peau au sel marin
Laisser les vagues rouler sur son corps
Sentir

 **************************************
Marie Tibi
marie@laboiteauxhistoires.com

La mauvaise humeur de Paddock

Le petit mot de l'auteur :
J'aimerais surtout que la personne qui partagera ce projet avec moi prenne du plaisir à faire vivre les personnages de cette histoire, qui se passe dans une ferme. (beaucoup d'animaux, donc ! )
Une histoire d'environ 7800 signes qui ferait un bel album premières lectures pour peu qu'elle soit supportée par des illustrations attachantes avec un brin d'humour et de poésie.

Présentation :
Paddock est un petit âne grincheux, toujours de mauvaise humeur, qui rechigne à travailler et rêve de liberté. Un jour le fermier oublie de fermer la porte de sa stalle et il va en profiter pour s'échapper. Mais un incendie se déclare. Paddock va t-il laisser ses amis et la ferme dans laquelle il est né être la proie des flammes ?

Extrait:
Paddock est un petit âne, au pelage gris. Il a deux tâches blanches sur ses grandes oreilles toutes droites. Un bien joli petit âne ! Oui, mais voilà : il a un très mauvais caractère  et du matin au soir, ses grands yeux sont noirs de colère……
…..Dans la cour de la ferme, les poules réclament leur déjeuner en caquetant à tue-tête. Les oies se dandinent comiquement autour de la fermière. Le gros dindon glougloute en promenant son air hautain sur la basse-cour….
Les moissons sont terminées, et le foin a été assemblé en gros ballots qui ont séché au soleil. Il faut maintenant ramasser le précieux fourrage et l’engranger pour l’hiver. Il servira de nourriture pour le bétail.
Le fermier installe le bât sur le dos de Paddock et le charge avec les gros cubes de paille.
- Que c’est lourd ! Et ce maudit fermier sans pitié qui en rajoute encore ! Jamais je ne pourrais amener tout ça à la grange ! s’énerve Paddock.

 **************************************
Séverine Dalla  
Mail : severinedalla@aol.com

Au ciel

Présentation :
Lucie est préoccupée par le décès d'un enfant de sa famille : un petit cousin qui est, lui a-t-on dit, "parti au ciel"... Cette explication ne la satisfaisant pas, Lucie cherchera un moyen de s'approcher au plus près de l'enfant disparu afin d'en savoir davantage.
Et elle fera preuve de beaucoup d'ingéniosité...
Un récit tout simple qui peut permettre aux jeunes lecteurs et aux adultes de dialoguer sur ce sujet difficile, sans dramatiser !
Environ 4200 signes.

Extrait :
[...]
Mais le petit cousin ? C'est peut-être pour ça qu'il est un ange maintenant : le ciel, ça doit être juste pour les bébés.
Lucie doit aller vérifier. C'est évident. Quand mamie lui a dit : "Il est là-haut, et si tu penses à lui très fort et que tu lui parles, il t'entendra", elle a bien senti qu'il fallait tirer ça au clair. Aller parler au cousin. Demain, elle ira là où, à coup sûr, il pourra l'entendre : tout près des nuages.

C'est samedi, il n'y a pas d'école. Lucie s'est habillée bien avant Papa et Maman. Elle sort sans bruit de la maison, son sac à dos bien rempli, se faufile et se cache à l'arrière du petit camion de la boulangère qui l'emmènera exactement là où il faut à la fin de sa tournée... en ville, tout près de l'arrêt des bus...
[...]